Un aménagement optimisé en permanence

1200 animaux accueillis chaque année
  • Le chenil

    Le Refuge est composé de plusieurs parties, un grand bâtiment qui comporte 57 chenils autour d’une allée centrale et qui englobe les bureaux et parties intérieures (infirmerie, salle de convalescence, salle de quarantaine pour les chats).

    Puis nous avons 4 structures plus petites que nous appelons « satellites » qui comportent 6 ou 7 boxes chacun.

    Depuis 2008 et le réaménagement du Refuge, des parcs de détente ont été construits pour les chiens.

    Ces parcs leur permettent d’évoluer librement, de courir, de jouer et parfois d’aider à la socialisation des plus peureux.

    Nous avons également la possibilité de tester les compatibilités des uns avec les autres en les introduisant prudemment en parcs sans laisse. Selon le comportement de chaque animal face à son congénère les bénévoles et salariés peuvent ainsi créer des couples de chiens qui pourront s’entendre en boxes.

    Enfin, si vous avez déjà un chien et que vous souhaitez en  adopter un autre du refuge, nous pourrons tester leur entente en les lâchant tous les deux en parc (sous surveillance bien évidemment).

  • La chatterie

    Fin 2013, le vieux mobil-home et l’algéco ont laissé place à une nouvelle chatterie équipée de tout le confort, pour le plus grand plaisir de nos petits félins. Cette magnifique structure a été édifiée grâce au généreux legs de Madame Jeanne Duport, et aux subventions accordées par nos partenaires, les délégués communautaires du Grand Angoulême, la Fondation 30 Millions d’Amis, les mairies du département, et les donateurs privés.

    Le bâtiment est composé d’une grande salle commune, partagée en deux espaces, l’un dédié au repos et aux repas et l’autre réservé aux « sanitaires » de nos petits. Quatre autres petites salles permettent aussi d’héberger selon les besoins, les chatons, mais aussi les chats malades et en convalescence.

    Un enclos extérieur accueille également tous nos chats qui souhaitent profiter d’un peu d’air frais. A leur guise ils passent ainsi d’un lieu à l’autre, et bénéficient d’un vrai terrain de jeux où ils peuvent courir, grimper, et observer, comme dans un jardin mais ici en semi liberté.