MISE A JOUR DU 16 MARS 12H

L’ACCES AU REFUGE EST INTERDIT A TOUS LES PUBLICS Y COMPRIS LES BENEVOLES

Etant donné l’épidémie que nous subissons de plein fouet actuellement, et au terme des prescriptions du gouvernement concernant les établissements appelés à recevoir du public, le Refuge de l’Angoumois ne recevra plus de visiteurs jusqu’à nouvel ordre.
Nous devons, bien entendu, continuer à nous occuper de nos petits pensionnaires, nos chiens et nos chats victimes collatérales de cette situation.
Afin de préserver la santé de nos salariés dont la présence est vitale pour nos petits protégés, la circulation au sein du refuge sera strictement réglementée.
Adressez-nous vos demandes et questions sur notre messagerie : contact@refugedelangoumois.fr en nous laissant votre numéro de téléphone, nous allons privilégier les réponses téléphoniques face aux nombreux messages reçus.
Comme vous pouvez l’imaginer nous sommes très, très attristés par cette situation, et nous vous remercions pour tous vos messages de soutien.
Prenez soin de vous, soyez vigilants, préservez au maximum votre santé. Profitez de ceux qui vous sont chers avec lesquels vous êtes confinés pour le moment, profitez du temps que vous avez actuellement pour appeler vos amis et votre famille, et câlinez encore plus que d’habitude vos petits quatre pattes.
« La patience est la vertu des forts ; elle aplanit des fois les difficultés, met un baume sur les blessures et garde encore l’espérance, aux jours sombres. » E.Gagnon

Chaque jour passé en respectant les règles strictes préconisées est un jour de gagné face au Covid-19.

Rappel important !

Non, les animaux domestiques ne propagent pas le COVID19.

Selon l’OMS : « rien ne prouve que les animaux de compagnie ou les animaux domestiques, tels que les chiens ou les chats, peuvent être infectés par le virus responsable de la COVID-19 ou le propager ».
Cette information est confirmée par l’Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE) : « La propagation actuelle du COVID-19 est le résultat d’une transmission d’homme à homme. À ce jour, rien ne prouve que les animaux de compagnie puissent propager la maladie. Il n’est donc pas justifié de prendre des mesures à l’encontre des animaux de compagnie qui pourraient compromettre leur bien-être ».

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.